Résumés‎ > ‎

01/12/13 : CS Biergeois – Melin 2-4

publié le 1 déc. 2013 à 10:57 par Laurent Delande
Ou ‘5 minutes d’absence…'

Effectif : Battair Eric, De Becker Alain, Detrie Rubens, Klepper Julien, van Brusselen Bradley, Ballieu Mickael, Hassime Tarek, Nafpliotis Anastase, Van de Wiele Jean-Marc, Grasset Julien, Jamar Grégori, Roy Mathieu, De Vos Patrick, Saye Anthony, Taymans Bryan.

Après la défaite à Ottenburg la semaine précédente, Bierges avait à cœur de pouvoir enchainer par une victoire à domicile face à un adversaire qui avait déjà repris pas mal de points sur les dernières journées de championnat, et qui pouvait les dépasser en cas de victoire lors de ce match. Et ce match se révèlera difficile pour Bierges, surtout dans la manière et le résultat.

Dix-huit minutes… c’est le temps durant lequel Bierges aura dominé ce début de partie, des mouvements, de l’envie, des duels gagnés. Et, même si les occasions ne sont pas franches, quelques incursions des joueurs locaux, Bierges n’est pas inquiété défensivement lors de ce début de match. Dix-huitième minute, et ce corner fatidique, un peu facilement accordé… le ballon donné depuis le point de corner va traverser la défense et passer entre le défenseur Bradley van Brusselen, posté au premier poteau, et le poteau lui-même. Surpris, le gardien Rubens Detrie ne peut qu’accompagner le ballon au fond des filets, 0-1. Cette ouverture du score, contre le cours réel du jeu, allait complètement tétaniser les joueurs de Bierges, pour qui plus rien n’allait marcher durant les 5 minutes suivantes. Malheureusement, ces 5 minutes durent mises totalement à profit par les joueurs visiteurs pour planter deux autres buts. Le premier interviendra sur un long dégagement du gardien adverse, que le libéro Anastase Nafpliotis ne put que dévier vers l’arrière, et lancer l’attaquant adverse vers le but de Bierges. Le retour d’Éric Battair ne permit pas d’empêcher le centre vers le deuxième attaquant, qui n’avait plus qu’à placer le ballon hors de portée de Rubens et doubler l’avantage, 0-2. Bierges boira même le calice jusqu’à la lie, lorsque trois minutes plus tard, sur un nouveau corner, l’attaquant, complètement isolé au petit rectangle au milieu de 6 joueurs de Bierges, allait dévier le ballon au fond du but,0-3 en cinq minutes. La pilule était vraiment très dure à avaler pour les joueurs de Bierges, mais c’est cette absence de cinq minutes de la part de toute l’équipe qui allait, au final, se révéler déterminante. Mais Bierges allait quand même se réveiller et se révéler être la meilleure équipe sur le terrain. Melin ne se créera plus d’occasions franches lors du reste de cette première mi-temps. Bierges, de l’autre côté, allait multiplier les incursions dans le camp de leurs visiteurs. La première occasion allait venir d’une passe en profondeur de Jean-Marc van de Wiele, à destination de l’attaquant Mickael Ballieu, parti à la limite du hors-jeu, mais celui-ci allait se heurter à la sortie du gardien et ne put rectifier la trajectoire du ballon. Melin n’arrivait plus à s’en sortir, et, à dix minutes de la pause, un ballon donné par Matthieu Roy, allait trouver Mickael, qui isola Julien Grasset dans le grand rectangle. Son tir allait aboutir sur la barre intérieure du but. Les joueurs de Melin réclamèrent un poteau sortant, mais l’arbitre, ayant vu que le ballon avait bien franchi la ligne de but, accorda le but, 1-3, score atteint à la pause. A noter que les esprits commençaient à s’échauffer lors de cette première période. Patrick de Vos allait se voir brandir une carte jaune pour une mauvaise réaction.  

À la reprise, un changement à signaler, Bradley, légèrement blessé allait céder sa place à Alain de Becker. La deuxième période reprenait comme la première avait terminé, avec une domination complète des joueurs de Bierges, ne laissant plus d’occasions à leurs adversaires. Et cela allait se traduire par de nombreuses offensives sur les flancs. Même si le caractère des joueurs adverses ne permettait pas une bonne atmosphère de match, multipliant les altercations avec les joueurs de Bierges. Mais, suite à une montée de Patrick sur son flanc, le ballon allait être dévié par la défense et revenir dans les pieds de Grégori Jamar. Isolé dans l’axe du jeu, il eut tout le temps d’armer son tir et d’envoyer le ballon dans la lucarne du but de Melin, 2-3. Cette réduction du score allait booster les joueurs locaux et complètement crisper les joueurs de Melin, qui allaient écoper encore de quelques cartons jaunes pour rouspétances exagérées. Julien Klepper allait lui aussi recevoir un avertissement pour un tacle appuyé sur le défenseur adverse. Bierges multipliait les offensives et les corners, mais ne parvenait pas à trouver la faille. Par deux fois, Mickael, bien lancé en profondeur, allait envoyer la balle à côté du but. Les montées au jeu de Bryan Taymans et Anthony Saye, aux places de Matthieu et Jean-Marc van de Wiele, n’allaient pas apporter de grands changements dans le jeu et la réussite des joueurs locaux. Melin ne procédaient plus que par contre et tentaient d’obtenir un maximum de phase arrêtées. Sur un coup-franc, l’attaquant adverse trouva la barre transversale. Mais, à dix minutes du terme, Melin allait profiter de leur seconde véritable occasion de cette deuxième période pour alourdir le score et faire 2-4. La fin de match allait être anecdotique, Bierges allait tenter de recoller au score, mais sans pouvoir y arriver.

Ce match, crucial, se solde donc sur une défaite, alors qu’il n’aurait pas fallu le perdre. Bierges profite quand même des résultats des autres équipes pour ne perdre ‘que’ deux places au classement général, alors qu’il aurait pu en perdre 4 au total, et descendre ainsi à la 9ème place. Mais, alors que le début de saison avait dépassé toutes les attentes, avec 4 victoires en 5 matchs, on observe la tendance inverse sur les cinq matchs suivant, avec 4 défaites en 5 matchs. Une tendance à corriger au plus vite si Bierges veut pouvoir continuer à profiter de la bonne lancée qu’il avait initiée et rester dans les hauteurs du classement général. Cela passera inévitablement par une victoire impérative lors de la rencontre suivante, avec la réception d’Archennes-Pecrot, qui a mal débuté sa saison, mais qui semble être bien relancé, surtout au vu de sa victoire (inattendue) contre le leader Ottenburg. Un match qui sera loin d’être simple donc, et qu’il faudra aborder dans le meilleur état d’esprit possible.

Place Club Points Joués Gagnés Perdus Nuls Buts
pour
Buts
Contre
1.  Ottenburg   27 10 9 1 0 35 14
2.  Jodoigne A   23 11 7 2 2 42 12
3.  Perwez   19 10 5 1 4 26 12
4.  Sart Risbart   18 10 5 2 3 37 21
5.  Mt-St-Guib.   16 10 4 2 4 28 23
6.  Melin   16 11 5 5 1 26 39
7.  Bierges   15 10 5 5 0 21 31
8.  Jandrain   15 11 4 4 3 33 23
9.  Jauche   14 10 4 4 2 29 27
10.  Grez Doiceau   14 12 4 6 2 31 41
11.  Archennes 11 10 3 5 2 22 25
12.  Mt-St-André   8 10 2 6 2 18 32
13.  Jodoigne B   6 11 2 9 0 15 40
14.  Huppaye   4 10 1 8 1 13 36
Comments