Résumés‎ > ‎

02/03/14 : CS Biergeois – Jandrain 1-0

publié le 3 mars 2014 à 00:31 par Laurent Delande   [ mis à jour : 3 mars 2014 à 04:58 ]

Ou ‘Une belle preuve de caractère, une victoire remportée en jouant plus de 80 minutes en infériorité numérique…'

Effectif : Poncin Ludovic, De Becker Alain, Detrie Rubens, Klepper Julien, Knaepen Manuel, Delande Nicolas, Nafpliotis Anastase, van de Wiele Jean-Marc, Grasset Julien, Jamar Grégori, Eggerickx Vincent, Saye Anthony, Placucci Thomas, Sheppard Kevin.

Bierges entame une série de rencontres qui vont lui permettre de confirmer ses prestations et que sa place dans les hauteurs du classement général n’est pas usurpée, et cela commence cette semaine par la réception de Jandrain, une équipe que Bierges aura rarement réussit à vaincre et qui reste une équipe très physique avant tout. Et, malgré les circonstances de jeu, Bierges aura fait preuve d’une très grande force de caractère ce dimanche, ainsi que d’une très grande force de cohésion dans le groupe de joueurs.

Le match commença relativement bien pour l’équipe locale, une possession de balle qui lui permet de lancer des offensives directes, mais ne se montre que très peu dangereux devant le gardien adverse. Une seule véritable occasion en ce début de match pour Bierges, sur une passe en profondeur de Manu Knaepen, Nicolas Delande allait tenter le lob sur le gardien. Croyant au hors-jeu, la défense visiteuse le laissa ajuster le but, mais sa tentative s’écrasa sur la transversale. Le tournant du match survint à peine après 10 minutes de jeu. L’attaquant adverse contrôla le ballon de la main pour se remettre dans la direction du but. L’arbitre ne sanctionna pas le geste. Julien Grasset commit la faute, et en tant que dernier homme se vit sanctionné d’une carte rouge directe et invité par l’arbitre de rejoindre les vestiaires. Le match s’annonçait dès lors encore plus compliqué pour Bierges, devant jouer encore 80 minutes à 10. Et les 15 minutes qui suivirent, l’énervement à l’égard de l’arbitre allait être croissant, tant les joueurs locaux se sentaient lésés par un arbitrage qui ne leur était pas entièrement partial. Jandrain écopa d’une série de coup-francs aux abords du rectangle, mais qu’ils ne purent cadrer. Se remettant en place et reprenant le contrôle du jeu, Bierges, même en infériorité numérique, faisait plus que jeu égal avec son adversaire, et la tension se faisant de plus en plus palpable dans les rangs des joueurs visiteurs. S’en suivirent donc plusieurs mauvais gestes de leur part, ,qui auraient aussi du leur valoir des retours prématurés au vestiaire, une semelle sur Alain de Becker, un coup direct alors que le ballon n’était plus dans les parages sur le même joueur, un coup de coude non sanctionné sur Grégori Jamar, autant que gestes que l’arbitre ne vit pas ou ne sanctionna que partiellement. La confrontation entre les deux équipes étaient plus que tendue, d’une part une équipe, en supériorité numérique, qui ne pouvait pas trouver la solution face à une équipe superbement organisée et disciplinée, et de l’autre un équipe devant se battre à la fois contre une équipe loin d’afficher un fair-play exemplaire mais aussi avec des décisions arbitrales prises un peu trop vite à la légères. Mais il était dit que l’équipe de Bierges n’allait pas être mise en difficulté lors de cette première période, la défense et le gardien n’étant plus spécialement mis en difficulté, le score à la pause illustrant cette inefficacité visiteuse, 0-0.

La deuxième mi-temps reprit comme la première avait terminé, un jeu pris à son compte par l’équipe locale, et une équipe visiteuse qui avait toutes les peines du monde à se montrer dangereux face à une défense locale particulièrement inspirée. Bierges procède en contre et le fait de manière impeccable, en allant concrétiser sa première occasion lors de cette deuxième période. Une reconversion rapide de la défense vers l’avant, Kevin Sheppard à la récupération du ballon dans l’axe. Ce dernier se joue de deux défenseurs et va servir Rubens Detrie, qui avait suivi le mouvement sur son flanc gauche. La passe lobée de Kevin permet à Rubens de se présenter devant le gardien. Son tir allait cependant terminer sa course contre le poteau. Mais la trajectoire du ballon allait le faire revenir dans le jeu. Nicolas, qui avait aussi suivi le jeu, devança l’arrivée du défenseur pour inscrire son seizième but de la saison et mettre Bierges aux commandes de ce match. Jandrain, frustré par cette tournure des évènements, allait encore plus durcir le jeu, mais allait toujours bloquer sur une organisation de Bierges parfaitement en place, avec des reconversions offensives très rapides, comme celles qui permettront à Thomas Placucci et Nicolas de se présenter devant le gardien, mais qui n’arriveront pas à tromper sa vigilance. De l’autre côté, il devenait difficile de contrer proprement les quelques incursions adverses, ce qui valut à Julien Klepper sa troisième carte jaune de la saison et qui le privera donc du match suivant. Mais, malgré la difficulté, Bierges pouvait compter sur deux prestations de toute grande classe, celle de Ludovic Poncin dans les buts, auteurs de trois arrêts réflexes devant les attaquants adverses, et celle du libéro Anastase Nafpliotis, impérial dans l’axe de cette défense. Mais, même si il faut ressortir l’un ou l’autre joueur du lot lors de ce match, c’est avant tout une travail collectif de l’ensemble des joueurs qui aura permis à Bierges de remporter ce succès mille fois mérité, les titulaires tout comme les remplaçants ; Vincent Eggerickx, Jean-Marc van de Wiele et Anthony Saye auront tous apporté leur pierre à l’édifice de cette victoire. Car, oui, Jandrain ne parviendra pas à revenir au score, malgré les 10 (!!) minutes d’arrêt de jeu accordées par l’arbitre en cette fin de match. Bierges réussira à trouver les ressources nécessaires pour maintenir le score en l’état et donc de confirmer leur succès, après avoir joué quasi 90 minutes en infériorité numérique, 1-0 score final.

Un succès amplement mérité pour l’engagement offert par chacun des 14 joueurs présents aujourd’hui, un succès qui permet aussi à Bierges de s’emparer de la troisième place provisoire au classement général. Et, même si les deux premières places sont hors d’atteinte, Bierges peut entièrement revendiquer la position qu’il occupe à 7 matchs de la fin de championnat. Il faut pouvoir néanmoins confirmer ça lors des rencontres qui vont suivre, dont certaines peuvent se révéler être des pièges, comme les deux rencontres qui viennent, d’abord à Jauche, pour une revanche du match aller (perdu 2-3 à domicile alors que Bierges menait 2-0 à la pause), en ensuite contre Mont-St-Guibert, dont le match avait été remis lors du premier tour. Deux équipes qui partagent, avec Bierges, les places du haut du classement. Mais Bierges aurait tort de craindre ces rencontres, tant l’esprit affiché lors de ce match peut lui permettre de viser encore quelques victoires d’ici à la fin de saison, et conforter sa troisième place, loin d’être usurpée.
 
Place Club Points Joués Gagnés Perdus Nuls Buts
pour
Buts
Contre
1. Ottenburg   46 17 15 1 1 61 24
2. Jodoigne A   45 19 14 2 3 80 23
3. Bierges   30 18 10 8 0 45 46
4. Jauche   30 17 9 5 3 64 36
5. Mt-St-Guib.   29 17 8 4 5 60 39
6. Perwez   29 17 8 4 5 35 28
7. Jandrain   27 18 8 7 3 52 34
8. Sart Risbart   26 17 7 5 5 52 43
9. Melin   22 18 7 10 1 41 61
10. Archennes 21 18 6 9 3 51 49
11. Grez Doiceau   18 18 5 10 3 51 67
12. Huppaye   15 17 4 10 3 33 64
13. Jodoigne B   12 19 4 15 0 32 76
14. Mt-St-André   8 18 2 14 2 29 72
15. Wommersom   1 6 0 5 1 12 46
Comments