Résumés‎ > ‎

04/09/11 : CS Biergeois – Archennes-Pecrot 0-6

publié le 8 sept. 2011 à 00:32 par Laurent Delande   [ mis à jour : 11 sept. 2011 à 23:45 ]

Ou ‘Un bonne entame de match…une faillite collective sur la fin…'

Effectif : Vervotte Frédéric, de Becker Alain, Coulon Dimitri, Knaepen Manuel, Delande Nicolas, Vanagt Benjamin, Poncelet Laurent, Van Baelen Philippe, Van Baelen Julien, Jamar Grégori, Delande Laurent, Mayné Grégory, de Schrynmakers Thibault. 

La première rencontre de cette saison est l’occasion pour le CS Biergeois d’inaugurer ses nouveaux maillots, contre une équipe qui a l’habitude de figurer en bonne place au classement. Et c’est dans un dispositif relativement nouveau que les joueurs locaux entamèrent la partie. En effet, en vue d’assurer une récupération du ballon plus effective et rapide du ballon au milieu de terrain, et ainsi soulager la défense face aux incursions adverse, deux milieux récupérateurs ont été placés pour entamer la rencontre. Cette disposition devait permettre aussi de répondre physiquement au jeu propose par l’adversaire. Et cela allait bien fonctionner pendant une heure  de jeu.

Dès l’entame du match, on pouvait sentir que certains rodages devaient encore être peaufinés dans l’équipe d’Archennes-Pecrot. Contrairement à son habitude, les joueurs visiteurs n’arrivaient pas à faire circuler le ballon de manière a inquiéter fortement les joueurs de Bierges. Et, même si sur leur première véritable incursion dans le grand rectangle des joueurs locaux, ils allaient ouvrir le score après 6 minutes de jeu. Sur une longue balle sur le flanc, le joueur d’Archennes allait centrer et son attaquant, isolé au point de pénalty allait l’envoyer au fond des filets défendus par Sylvain Docquier. Loin d’être abattu par cette ouverture du score, les joueurs de Bierges allaient équilibrer le jeu dans le milieu de terrain. Sur l’ensemble de la première période, Archennes n’allait se ménager que 2 réelles occasion de but. La première sur le but, la seconde lorsque, sur un mouvement similaire, l’attaquant récupéra un centre au niveau du petit rectangle, mais seul devant le but vide, il envoya le ballon au dessus de la barre transversale. De son coté, Bierges tentait de recoller au score et se ménageait quelques occasions. La première vint des pieds de Dimitri Coulon, positionné en tant qu’attaquant. Il récupéra un ballon au centre du terrain et remonta le terrain en dribblant trois adversaires, mais ne put éviter la sortie du gardien qui détourna le ballon en corner. Dans son rôle d’attaquant de point, Nicolas Delande focalisait l’attention constante de deux défenseurs. Ce qui ne lui permettait pas de toucher énormément de ballons, mais ouvrait des espaces pour les médians, Benjamin Vanagt et Thibault de Schrynmakers. Mais les incursions des joueurs de Bierges restaient stériles face a la défense visiteuse. Sur un ballon récupéré par Alain de Becker, qui isola Grégory Mayné, un des deux milieux récupérateurs. Ce dernier s’appuya sur Nicolas en une-deux pour s’offrir une occasion de but, mais à nouveau le gardien adverse intervenait promptement. Le défense, emmenée par Laurent Poncelet, n’était pas fortement mise en difficulté et parvenait à contenir les attaques adverses. Les backs, Alain et Frédéric Vervotte, se permettant certaines montées dans le camp adverse, la couverture étant parfaitement assurée par les milieux récupérateurs, Grégory et Manu Knaepen. Et la première mi-temps se clôtura sur le score de 0-1, même si, sur l’ensemble, un score de parité aurait pu sembler logique.

La seconde période recommença avec la même envie chez les joueurs de Bierges, mais Archennes allait mettre une pression plus importante sur la défense locale. Et, contrairement à l’habitude qui veut que Bierges ne recommence jamais convenablement une seconde mi-temps, ils allaient tenir le coup. Archennes aurait pu néanmoins revendiquer un deuxième goal suite à une position de hors-jeu très litigieuse sifflée par l’arbitre. Bierges s’en sortait bien sur cette occasion, mais n’allait pas parvenir à inquiéter la défense et le gardien adverse durant cette seconde période. Au contraire, ils allaient craquer physiquement à l’heure de jeu. Après avoir récupéré le ballon au milieu de terrain, Julien van Baelen tenta de remonter le ballon, mais allait être tacklé par un joueur adverse. Sur cette action, il allait se blessé sérieusement, au point de demander son changement. Physiquement cela devenait plus dur pour Bierges, le ballon était à chaque fois perdu beaucoup trop rapidement. Le milieu de terrain ne parvenait plus à récupérer les ballons de manière efficace et Nicolas allait se retrouver beaucoup trop isolé à la pointe de l’attaque. Il restait encore 30 minutes à jouer lorsque, sur une longue balle en profondeur dans l’axe, le ballon allait arriver jusque dans les bras de Sylvain, mais l’arbitre sanctionna une poussée de Philippe van Baelen sur son adversaire, et indiqua le point de penalty. Celui-ci allait être converti sans difficultés par l’attaquant d’Archennes, 0-2. Ce penalty allait sonner le glas des espérances de Bierges de revenir dans la partie, et allait leur couper bras et jambes dans leur élan. Le gardien adverse allait passer une deuxième partie de rencontre tranquille. La seule occasion pour Bierges allait parvenir à Grégory, qui suite à un corner, fut surpris de recevoir le ballon dans le petit rectangle et manqua sa reprise. Mais entre-temps, le score avait encore évolué en faveur des joueurs visiteurs. La défense de Bierges était complètement laissée a son compte, et le soutient apporté durant une heure de jeu volai cette fois en éclat. Le défaut physique se faisait cruellement sentir durant la dernière demi-heure de jeu. Les attaquants d’Archennes, laissés isolé dans le rectangle allait encore tromper Sylvain à 3 reprises. Ils allaient encore obtenir un penalty suite à un accrochage entre Grégori Jamar et l’attaquant adverse qui jouait parfaitement le coup. Le match se clôtura sur un score sévère de 0-6.

Malgré une bonne entame de match et quelques occasions intéressantes en première mi-temps, Bierges allait sombrer physiquement dans la dernière partie de la rencontre. Et, même si le score est sévère au vu de la rencontre, la victoire des joueurs visiteurs reste néanmoins logique, car, même en étant moins impressionnant que les dernières rencontres, ils parvenaient à occuper le terrain dans toute la largeur et faisaient courir Bierges après le ballon. La deuxième rencontre de championnat, à Jandrain, devra permettre à Bierges d’inverser la tendance. Néanmoins, c’est avec un effectif réduit qu’ils aborderont cette rencontre.


Comments