Résumés‎ > ‎

12/01/14 : CS Biergeois – Sart-Risbart 2-1

publié le 13 janv. 2014 à 00:13 par Laurent Delande   [ mis à jour : 13 janv. 2014 à 03:47 ]

Ou ‘Bierges reprend la seconde partie de saison comme il a commencé la première… avec une victoire…'

Effectif : Poncin Ludovic, De Becker Alain, Coulon Dimitri, Knaepen Manuel, Ballieu Mickael, Delande Nicolas, de Vos Patrick, Nafpliotis Anastase, Evrard Jean-François, van de Wiele Jean-Marc, Jamar Grégori, Saye Anthony, Taymans Bryan, Copreaux Arnaud.

L’équipe du CS Biergeois reprend cette deuxième partie de saison comme elle avait entamé la première, par une victoire contre Sart-Risbart, victoire qui aura été difficile à se mettre en place, mais qui révèlera la toute grande force de caractère dont cette équipe peut faire preuve lorsque les circonstances ne sont toujours pas en sa faveur. Et cette victoire méritée face à une bonne équipe de Sart-Risbart, habituée à jouer les premiers rôles chaque année dans le championnat, permet à Bierges de conforter la force d’un groupe élargi dans lequel les joueurs se mettent au service d’un collectif.

L’entame du match aura été parfaite pour les joueurs de Bierges. Dès la mise en jeu effectuée par Sart-Risbart, les joueurs locaux ont directement effectué le pressing adéquat avec, pour résultat, une récupération rapide du ballon par Grégori Jamar. Ce dernier trouva Mickael Ballieu, isolé dans l’axe du jeu. Son décalage allait permettre une passe dans la profondeur de Nicolas Delande, qui se retrouva seul face au gardien et ne loupa pas l’occasion de mettre Bierges aux commandes de ce match, 1-0 après deux minutes de jeu. En ce début de match, on sentait Bierges bien plus en jambe que son adversaire. Cela allait se confirmer lors de cette première période. Les joueurs de Sart-Risbart avait énormément de mal à rentrer dans le match, et le gardien Ludovic Poncin ne fut pour ainsi dire pas vraiment mis en difficulté lors de ces 45 premières minutes. Les joueurs visiteurs ne parvenaient à se procurer des occasions que sur les quelques phases arrêtées qu’ils arrivèrent à obtenir. Bierges était présent offensivement, avec une organisation défensive rarement prise à défaut, un entrejeu qui resserrait les lignes quand il le fallait et une ligne d’attaque qui se muait en premier défenseur pour éviter toute relance adverse. Et cette organisation allait rendre la défense adverse plutôt fébrile, à l’image de leur gardien qui allait rater des relances et permettre par deux fois à Nicolas de tenter sa chance. La meilleure des deux opportunités allait survenir lorsqu’il tenta de lober le gardien, mais que son tir allait arriver juste à côté du but. Le nombre d’occasions franches n’était pas énorme pour Bierges non plus, mais la capacité d’organisation allait permettre aux joueurs locaux de rester à l’abri d’un but égalisateur. La mi-temps allait être atteinte sur cette légère avance pour Bierges.

En seconde période, la tension allait monter d’un cran entre les deux équipes, Sart-Risbart se montrant plus entreprenant qu’en première période, et Bierges ne parvenant plus à faire preuve du même niveau d’organisation, décontenancé par l’impact physique imprimé par les joueurs visiteurs à leur retour du vestiaire. L’arbitre n’allait pas rester limpide dans ses interventions, participant aussi à la dégradation du caractère du match. Sart-Risbart poussait pour revenir au score, Bierges n’arrivait pas à récupérer correctement le ballon. Et, à chaque fois qu’ils le faisaient et repartaient en contre, l’arbitre sanctionnait régulièrement des positions de hors-jeu, la plus belle de ces occasions allait venir de Manu Knaepen, qui allait décaler Nicolas sur le flanc. Sa passe lobée allait surmonter le gardien, mais l’arbitre stoppa la phase pour une position (discutable) de hors-jeu sur Arnaud Copreaux, alors que ce dernier était seul devant le but. Dans les instants qui suivirent, Anthony Saye laissa partir son opposant dans son dos. Jean-François Evrard effectua le décalage pour assurer la couverture, mais l’attaquant adverse réussi à obtenir ce qu’il tenta d’avoir, une faute de Jean-François dans le rectangle, et donc l’arbitre indiqua le point de penalty. Ludovic ne put rien faire sur le tir puissant, 1-1 avec encore 25 minutes à jouer. On se croyait alors encore parti vers le scénario catastrophe, Sart-Risbart étant remotivé par cette égalisation, Bierges peinait à poser le jeu. Une sueur d’effroi allait même parcourir les joueurs de Bierges lorsque le milieu de terrain adverse allait envoyer le ballon des 25 mètres sur la barre transversale. Sur le dégagement, Patrick de Vos allait se voir brandir une carte jaune pour avoir un peu trop virilement protesté au coup porté par son adversaire pendant la phase. Bierges s’accrochait maintenant à son caractère retrouvé pour tenter de remporter ce match, mais les différentes phases arrêtées obtenues ne permettaient pas de reprendre l’avantage. Jusqu’à cinq minutes du terme, cela semblait vint. Jean-François allait être lancé en profondeur dans le dos de la défense. Il semblait parti pour un face à face avec le gardien lorsqu’il fut stoppé fautivement par le défenseur, qui ne jouait pas le ballon sur ce coup. Mais l’arbitre, au lieu de brandir le carton rouge au défenseur, ne lui montra que la carte jaune, ce qui fit sortir Jean-François de ces gonds. Il fallut attendre la toute dernière occasion, à la dernière minute de jeu. Une faute obtenue à la limite de la ligne de corner allait permettre à Bierges de finalement l’emporter. Le coup-franc était donné par Dimitri Coulon qui, au lieu de mettre le ballon dans le tas de joueurs en espérant que cela fonctionne, allait remettre le ballon dans les pieds d’Alain de Becker. Le tir du capitaine allait être détourné par un pied adverse mais retomber, par chance, dans les pieds de Jean-François qui l’envoya au fond des filets, 2-1. Il décida alors de montrer à l’arbitre toute sa détermination, ce qui lui valut un carton jaune.

Bierges l’emporte donc au final. Une rencontre difficile, même si c’était ce qui était attendu. Mais cette victoire aura confirmé que ce groupe de joueurs possède la force de caractère pour venir à bout de défis aussi grand que celui-ci, et de ceux qui les attendent encore, à commencer par la rencontre contre Jodoigne A, équipe qui avait battu Bierges sur un large score au match aller, et contre qui il faudra tout faire pour montrer que ce match était un off-day collectif. Néanmoins, ne boudons pas notre plaisir avec cette victoire, mention spéciale à l’organisation défensive, gérée par Anastase Nafpliotis. Je m’en voudrais aussi de ne pas citer Jean-Marc van de Wiele et Bryan Taymans pour leur toute bonne performance aujourd’hui. Plus qu’une individualité, c’est un collectif qu’il faudrait mettre en avant, même si Jean-François nous offre la victoire à la dernière minute. Et toutes mes excuses à Vincent Eggerickx qu’il ne soit pas monté au jeu au cours de ce match.
 
Place Club Points Joués Gagnés Perdus Nuls Buts
pour
Buts
Contre
1.  Ottenburg   34 13 11 1 1 47 20
2.  Jodoigne A   30 14 9 2 3 62 18
3.  Perwez   25 13 7 2 4 30 16
4.  Melin   22 13 7 5 1 34 42
5.  Mt-St-Guib.   22 13 6 3 4 40 28
6.  Bierges   21 13 7 6 0 25 33
7.  Jauche   20 12 6 4 2 41 29
8.  Sart Risbart   19 13 5 4 4 43 32
9.  Jandrain   18 12 5 4 3 37 24
10.  Grez Doiceau   14 13 4 7 2 37 47
11.  Archennes 11 13 3 8 2 23 33
12.  Mt-St-André   8 13 2 9 2 24 50
13.  Huppaye   8 13 2 9 2 18 53
14.  Jodoigne B   6 14 2 12 0 16 52
15.  Wommersom   0 0 0 0 0 0 0
Comments