Résumés‎ > ‎

16/10/11 : Perwez - CS Biergeois 2-4

publié le 16 oct. 2011 à 14:46 par Laurent Delande

Ou ‘Profiter pleinement des manquements adverses…'

Effectif : Docquier Sylvain, De Becker Alain, van Loo Kevin, Klepper Julien,  Bigaignon Lionel, Coulon Dimitri, Knaepen Manuel, Poncin Ludovic, Delande Nicolas, Poncelet Laurent, Fontigny Maxime, de Schrynmakers Thibault, Van Baelen Philippe, Mayné Grégory

Avec le souvenir des problèmes survenus lors du match retour de la saison passée, Bierges se déplace à Perwez, situé à la quatrième place au classement général.  Et, malgré le superbe terrain synthétique, le niveau de mentalité, très bas, de l’équipe locale allait décider à lui seul du déroulement du match, l’arbitre ayant eut fort à faire tout au long de la rencontre, en excluant pas moins de 4 joueurs.

Le match avait pourtant très bien commencé au niveau du jeu développé par Perwez. Bierges n’allait pas en mener large pendant les premières trente minutes. Les joueurs locaux contrôlaient la partie et gagnaient la bataille de l’entrejeu. La défense de Bierges tenait le coup face aux attaques de leurs adversaires, mais les attaquants ne parvenaient pas à être alimentés correctement afin de tenter d’inquiéter le gardien adverse. Seulement dix minutes après le coup d’envoi, Thibault de Schrynmakers allait se retrouver KO après avoir reçu un tir a bout portant en plein visage. Il dut sortir du jeu pour se soigner. Un repositionnement tactique du être opéré, faisant entrer Ludovic Poncin à la pointe de l’attaque et faisant glisser Grégory Mayné sur le flanc. Après trente minutes de jeu, alors que la défense de Bierges croyait avoir mis hors-jeu les attaquants de Perwez, le danger survint de la seconde ligne. Kevin van Loo ne put revenir à temps pour empêcher l’attaquant de remporter son face à face avec Sylvain Docquier, et d’ouvrir le score d’un subtil lob, 1-0. Cette ouverture du score n’allait pas vraiment réveiller les joueurs de Bierges, mais n’allait pas non plus lancer Perwez sur la voie d’un succès facile. Sur leur première véritable construction de jeu, Bierges allait enfin se procurer une occasion. Après avoir récupéré le ballon au milieu de terrain, Maxime Fontigny allait tenter de trouver Ludovic qui, d’une subtile déviation de la tête, allait isoler Nicolas Delande. Ce dernier pénétra dans le grand rectangle, mais son tir passa de peu à coté. On pouvait sentir la nervosité gagner les rangs des joueurs de Perwez. Sur la seconde opportunité, Nicolas n’allait pas louper l’occasion. Décalé par Dimitri Coulon, et dans la même position que quelques minutes auparavant, allait ramener Bierges à hauteur de leur adversaire, 1-1, score qui allait être atteint à la pause.

La seconde période allait être comme nulle autre. L’égalisation en fin de première mi-temps aura rendu les joueurs de Perwez très nerveux et agressifs, entre eux mais aussi, et c’est plus grave, envers les joueurs adverses ainsi que l’arbitre. Et c’est pourtant Bierges qui allait se retrouver en mauvaise posture. En effet, en dix minutes de jeu, Philippe van Baelen, allait écoper de deux cartons jaunes. Le premier pour avoir repoussé de manière un peu trop virulente un adversaire qui venait de commettre une faute sur Alain de Becker, le second pour un tacle que l’arbitre allait juger fautif. Philippe se voyait donc renvoyer au vestiaire et lassait ses co-équipiers terminer le match à 10 pendant les 35 minutes restantes. Cette exclusion n’allait pas calmer les ardeurs des joueurs de Perwez. Surtout lorsque Bierges allait prendre l’avantage au score. Ludovic, décalé sur la ligne de touche par une longue passe de Julien Klepper, allait pénétrer dans le rectangle et se faire accrocher par le défenseur. L’arbitre n’hésita pas une seconde et indiqua le point de réparation. Nicolas se chargea de convertir le pénalty, 1-2. Les esprits continuaient à s’échauffer et des cartes jaunes étaient distribuées dans les deux camps, mais Perwez ne comprenait visiblement pas le sens du terme ‘contenance’ et ne cessait d’en rajouter sur l’arbitre en contestant systématiquement ses décisions. La parité du nombre de joueurs fut rétablie lorsque l’arbitre renvoya un joueur de Perwez au vestiaire. Et, à dix contre dix, Bierges repoussait sans difficultés les assauts de Perwez et repartait en contre. Sur une de ces actions, Grégory fut lancé en profondeur par Dimitri. Il tenta de passer son adversaire, qui n’eut d’autres possibilités que de le retenir fautivement. Comme l’action se déroulait dans le grand rectangle, l’arbitre indiqua à nouveau le point de pénalty, qui fut converti par Nicolas, 1-3. A nouveau, les joueurs de Perwez n’avaient pas compris qu’il était inutile de jouer avec les pieds de l’arbitre, et un nouveau joueur se fit exclure, et Bierges se retrouvait cette fois en supériorité numérique. Perwez continuait à pousser pour revenir au score, mais la défense de Bierges, dirigée par Laurent Poncelet avait parfaitement compris qu’il fallait éviter les fautes. Perwez parvint à réduire le score sur corner. Sylvain ne put absolument rien faire sur la reprise de la tête a bout portant de l’attaquant, 2-3 avec encore 10 minutes à jouer. Et, si on pensait que cela allait être difficile pour Bierges, il n’en fut rien. Ils allaient encore se procurer de belles occasions, notamment lorsque un joli mouvement allait isoler Nicolas sur le flanc, qu’il dribbla son adversaire et centra pour Maxime, mais qui ne put reprendre le ballon correctement. Nicolas se rattrapa quelques minutes plus tard pour, encore une fois, dégouter son adversaire et se retrouver seul devant le gardien pour le lober d’une subtile pichenette, 2-4. Bierges fut encore inquiété sur une ultime tentative de Perwez. L’attaquant déborda sur le flanc et pénétra dans le rectangle, dribbla Lionel Bigaignon et envoya son tir sur l’extérieur du poteau de Sylvain. Dans les ultimes minutes de la rencontre, l’arbitre renvoya au vestiaire un troisième joueur de Perwez. Le match se clôtura sur le score de 2-4 en faveur de Bierges, et huit joueurs contre dix.

Bierges aura pleinement profité des errements de Perwez pour prendre l’ascendant moral sur le cours du jeu, et signe donc une troisième victoire depuis le début de la saison. Il faudra garder le même état d’esprit pour les rencontres à venir, et surtout contre des équipes dont on pourrait penser qu’elles sont plus à la portée. Et premièrement en recevant Uccle, qui n’aura pas encore engrangé de victoires mais signe trois partages, le dernier en date contre Jodoigne (3-3), qui perd ainsi ses premiers points de la saison, méfiance donc à l’excès de confiance.


Place Club Points Joués Gagnés Perdus Nuls Buts
pour
Buts
Contre
1 Archennes-Pécrot   21 7 7 0 0 35 12
2 Jodoigne   19 7 6 0 1 29 7
3 Jandrain   15 6 5 1 0 14 11
4 Sart Risbart A   12 6 4 2 0 20 11
5 Perwez   10 7 3 3 1 19 18
6 Grez Doiceau   9 6 3 3 0 22 19
7 Huppaye   9 6 3 3 0 22 23
8 Mt-St-André A   9 6 3 3 0 17 19
9 Incourt   9 7 3 4 0 17 26
10 Bierges   9 7 3 4 0 12 23
11 Jauche   7 6 2 3 1 14 15
12 Sart Risbart B   6 7 2 5 0 21 28
13 Ohain   4 7 1 5 1 9 21
14 FC M.Uccle   3 5 0 2 3 13 17
15 Melin   3 7 0 4 3 13 18
16 Mt-St-André B   0 3 0 3 0 3 12

 


Comments