Résumés‎ > ‎

16/11/14 : CS Biergeois – Grez-Doiceau 5-3

publié le 17 nov. 2014 à 05:47 par Laurent Delande

Ou ‘Une nouvelle victoire à domicile…'

Effectif : Poncin Ludovic, de Becker Alain, Detrie Rubens, Coulon Dimitri, Delande Nicolas, Roy Matthieu, Placucci Thomas, Poncelet Laurent, Copreaux Arnaud, van de Wiele Jean-Marc, Grasset Julien, Nafpliotis Anastase, Rolland Vincent, De Vos Patrick.

Désireux de rester à la première place du classement, et suite à la victoire par forfait de Beauvechain contre Chaumont-Gistoux, Bierges se devait de remporter cette partie contre Grez-Doiceau, et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette partie aura de nouveau joué avec les nerfs des joueurs présents. La partie aura été contrastée de bout en bout, avec une première mi-temps impeccable, et une seconde mi-temps ou Bierges aura joué à se faire peur.

Dès l’entame du match, Bierges monopolise le ballon, presse haut l’adversaire et ne lui laisse aucune possibilité de progresser. Et cela va rapidement porter ses fruits, puisqu’après seulement 3 minutes de jeu, l’interception réussie par Alain de Becker allait lui permettre de lancer parfaitement en profondeur l’attaquant Dimitri Coulon dans le dos de la défense adverse, qui se retrouva seul devant le gardien et ne loupa pas l’occasion d’ouvrir le score, 1-0. L’équipe œuvrait parfaitement, les deux attaquants se relayant pour empêcher la défense de Grez-Doiceau de construire. Les longues balles étaient dès lors facilement récupérées par la défense de Bierges. À nouveau, la mise en place de cette organisation allait porter ses fruits. Dimitri récupéra le ballon dans le milieu du jeu et s’engouffra dans les brèches de l’organisation des joueurs visiteurs. Profitant d’un contre favorable, il se présenta une seconde fois seul devant le gardien et doubla le score, 2-0. Bierges allait véritablement voguer sur cette frénésie pour tenter d’enfoncer le clou, mais en étant moins en réussite. Dimitri allait lancer parfaitement Matthieu Roy dans l’axe. La reprise lobée de celui-ci atterri juste au-dessus de la barre transversale. Matthieu fut à nouveau à l’origine de deux occasions de but, la première lorsque son centre allait traverser le grand rectangle, mais que Vincent Rolland ne put réussir à prolonger dans le but de Grez-Doiceau. La seconde lorsqu’il arriva à presser le gardien, sorti trop loin de son but, et récupéra le ballon, mais son centre ne put à nouveau pas être dévié par un joueur de Bierges. De l’autre côté, le gardien de Bierges Ludovic Poncin n’eut à s’employer que sur un tir puissant de l’attaquant adverse qui avait réussi à s’introduire dans le grand rectangle. Dimitri s’octroya encore une occasion en évitant la sortie du gardien, mais son tir face au but vide allait être trop enlevé et terminer au-dessus du but. Vers la fin de cette première mi-temps à sens unique, un coup franc d’Anastase Nafpliotis allait atterrir pile sur la tête d’Arnaud Copreaux, laissé libre de marquage par la défense. La reprise de ce dernier ne laissa aucune chance au gardien, 3-0. La pause était donc atteinte sur ce score logique si on analyse l’ensemble de cette première période, et qui aurai même (du) pu être plus sévère si on avait réussi à concrétiser les occasions. A noter, une prestation impeccable de la défense, qui n’aura laissé aucune possibilité aux adversaires, et tout spécialement à Jean-Marc van de Wiele dans son rôle de stopper.

La seconde période allait être nettement plus contrastée, avec une équipe de Grez-Doiceau qui revenait sur le terrain avec un esprit nettement plus revanchard, et un jeu qui allait se durcir. Les joueurs visiteurs allaient rentrer plus vite dans le match que ceux de Bierges, car après seulement 5 minutes, sur un malheureux coup-franc, légèrement dévié, Ludovic du s’incliner, 3-1. La période de flottement allait durer quelques minutes, durant lesquelles Bierges ne parvint plus à retrouver le jeu qui lui avait réussi en première période. Les occasions devenaient plus difficiles à se procurer, et Grez-Doiceau forçait cette fois la défense et le gardien de Bierges à plus de travail. Mais, Bierges allait concrétiser sa première véritable occasion de cette seconde période lorsque Laurent Poncelet allait lancer en profondeur Nicolas Delande, à peine entré au jeu. Il évita la sortie du gardien et envoya le ballon au fond des filets pour faire 4-1. On pensait alors Bierges complètement relancé vers un succès qui lui tendait les bras. Mais elle allait réussir à se faire peur, en voyant son adversaire revenir deux fois encore au score. La première fois sur un penalty provoqué par Arnaud pour avoir touché le ballon du bras dans le grand rectangle. La seconde fois sur une balle que Ludovic ne put capter, 4-3 avec encore 20 minutes à jouer. Grez allait pousser pour revenir encore une fois au score. Les fautes commençaient à s’accumuler aux abords du grand rectangle de Bierges, mais à chaque fois les coup-francs étaient mal négociés par les joueurs de Grez-Doiceau. Alain allait avoir une superbe opportunité de mettre Bierges à nouveau dans une position plus confortable. Alors qu’il avait plusieurs possibilités de passe, dont Nicolas, seul au point de penalty, il tenta sa chance, mais son tir fut repoussé par le gardien qui avait bien réduit l’angle. Patrick de Vos s’octroya quelques possibilités, la plus belle après un appui sur Tomas Placucci, mais le tir était trop enlevé et allait passer au-dessus du but. Laurent eut aussi l’occasion lorsque, lancé en profondeur, son tir allait terminer sa course sur le poteau du gardien. Grez-Doiceau poussait, Bierges résistait… et allait même définitivement se mettre à l’abri à deux minutes de la fin du match lorsque Julien Grasset allait profiter d’une remise en retrait de Nicolas pour envoyer un tir puissant au fond du but défendu par Grez-Doiceau, 5-3 (du moins si le comité provincial décide de modifier la feuille de match, l’arbitre ayant noté un score de 4-3 en clôturant la partie, même si il envoya un message au CP Brabant pour rectification – affaire à suivre donc).

Au final, donc, une victoire méritée pour Bierges qui reprend la tête du classement général, et n’a pas encore perdu le moindre point dans ses installations. Encore trois rencontres à remporter d’ici à la trêve hivernale pour confirmer le statut de leader de cette série.
 
Place Club Points Joués Gagnés Perdus Nuls Buts
Pour
Buts
Contre
1 Bierges  26 11 8 1 2 40 25
2 Beauvechain   25 10 8 1 1 38 20
3 Archennes  14 10 4 4 2 24 23
4 Grez Doiceau  12 9 3 3 3 23 23
5 Mt-St-Guib. A  11 10 3 5 2 22 31
6 Chaum-Gist.  10 8 3 4 1 19 21
7 Ohain B  4 10 0 6 4 21 37
8 Moorsel  3 8 0 5 3 11 18
 
Comments