Résumés‎ > ‎

23/03/14 : Huppaye - CS Biergeois 1-1

publié le 24 mars 2014 à 01:54 par Laurent Delande

Ou ‘Premier Partage de la saison…'

Effectif : Poncin Ludovic, De Becker Alain, Detrie Rubens, Klepper Julien, Coulon Dimitri, Delande Nicolas, Nafpliotis Anastase, Lenaerts Jean-Baptiste, van de Wiele Jean-Marc, Eggerickx Vincent, Roy Matthieu, Ronsmans Nicolas.

La réserve du Dimanche du CS Biergeois sort de deux mauvaises prestations contres des adversaires directs et se retrouve face à l’obligation de se rassurer en deux points, tout d’abord en retrouvant une certaine confiance dans le jeu et son football, ensuite en reprenant sa marche en avant dans sa quête de points, de manière à éviter de se voir encore distancé au classement général. Ce double objectif sera donc partiellement atteint avec seulement un partage décroché, mais avec un retour à un jeu construit, principalement en première période.

Contre une équipe classée en fin de classement, et qui n‘avait été battue que de justesse 3-2 au match aller, Bierges devait cependant se méfier, au vu de ce que l’équipe a proposé pendant deux semaines, bafouillant son football. Directement à l’entame du match, Bierges prendra la direction du jeu, sans laisser de possibilités à son adversaire de pouvoir tenter quoi que ce soit. Durant près de vingt minutes, l’équipe de Huppaye n’aura pas la possibilité de dépasser la ligne médiane, l’entrejeu et la défense Biergeois coupant parfaitement les angles et récupérant les ballons aussitôt qu’ils étaient perdus. Huppaye se retrouvait donc acculé dans sa partie de terrain et les possibilités offensives des joueurs locaux se multipliaient. La défense, menée par le capitaine du jour Anastase Nafpliotis, et aidé par Jean-Marc van de Wiele, jouait presque dans un fauteuil, permettant aux deux backs, Julien Klepper et Rubens Detrie, de créer la supériorité numérique dans l’entrejeu adverse et doubler efficacement les flancs. En effet, le danger, en ce début de match venait des flancs offensifs, Nicolas Ronsmans et Dimitri Coulon, qui tentaient de servir les attaquants et provoquaient sans cesse leurs adversaires directs. Les occasions survenaient, le gardien d’Huppaye devait se déployer plusieurs fois, notamment sur une superbe action, qui démarra du flanc gauche de Bierges. Vincent Eggerickx allait récupérer un ballon dans l’axe du jeu, servir Nicolas Ronsmans sur son flanc. La passe de ce dernier allait arriver à Alain de Becker qui, d’une passe directe, allait lancer Nicolas Delande. Le défenseur du intervenir en catastrophe pour empêcher l’attaquant de Bierges d’ouvrir le score. Dimitri eu l’opportunité aussi, sur coup franc, mais son envoi était bien détourné par le gardien. Bierges maitrisait le jeu et on ne voyait pas trop comment Huppaye allait pouvoir s’en sortir. Mais cette relative facilité observée en ce début de match allait peut-être faire tomber l’équipe visiteuse dans une certaine nonchalance. Un manque de concentration ? Un manque de chance ? Toujours est-il que la première occasion des joueurs locaux allait s’avérer être la bonne. Une perte de balle en zone offensive, une balle qu’on ne parvient pas à récupérer, et l’attaquant adverse se retrouve lancé en profondeur. Il se retrouva face au gardien de Bierges, Ludovic Poncin, et butta contre lui, alors que ce dernier avait détourné le ballon, mais l’arbitre indiqua le point de penalty, occasion que l’attaquant local n’allait pas laisser passer pour mettre son équipe aux commandes du match, complètement contre le cours du jeu, 1-0. Il faudra un peu plus de dix minutes à Bierges pour se remettre de cette ouverture du score, période qu’Huppaye allait mettre à profit pour déstabiliser un peu plus leur adversaire. Il fallut compter sur Ludovic pour dévier un tir du bout des doigts et éviter que le score ne soit doublé. La mi-temps approcha lorsque l’arbitre siffla une faute de main du défenseur d’Huppaye dans son grand rectangle et par conséquent un penalty pour Bierges. La protestation véhémente d’un joueur local allait avoir pour conséquence un renvoi prématuré au vestiaire. Huppaye allait devoir finir le match à 10. Malheureusement, le penalty allait être raté par Nicolas Delande. Bierges se remettait dans le match, et tentait à nouveau de porter le danger dans le grand rectangle adverse. Mais les tirs restaient imprécis. La fin de la première période approchait lorsque Dimitri obtint un coup franc à proximité du grand rectangle. Nicolas Delande allait devancer son défenseur pour envoyer le ballon de la tête au fond du but des joueurs locaux, et rétablir ainsi l’égalité, 1-1.

En supériorité numérique, Bierges allait tenter de remporter le match lors de cette seconde période. Mais, au lieu de reprendre le match comme ils l’avaient entamé, en construisant le jeu via les flancs, Bierges allait s’entêter la plupart du temps, à vouloir passer dans l’axe, où Huppaye allait masser la plupart de ses joueurs pour tenter de récupérer le ballon et repartir en contre le plus rapidement possible. Une tactique dans laquelle Bierges allait s’emmêler et qui aurait pu fonctionner pleinement si les joueurs locaux avaient pu profiter de leurs occasions. L’entêtement de Bierges à vouloir passer dans l’axe allait leur compliquer nettement la vie. Peu de réelles occasions, moins d’animation dans le jeu, et plus de pertes de balles qui auraient, au final, pu leur couter très cher. Dès que Bierges cherchait à passer par les flancs, cela devenait plus facile, à noter les occasions alors forcées par les joueurs visiteurs. Sur une montée en ligne du libéro Anastase, Nicolas Ronsmans allait recevoir le ballon sur son flanc, déposer deux joueurs et servir Matthieu Roy. Son contrôle orienté allait lui permettre de se retrouver face au gardien, mais son tir allait passer de peu du mauvais côté du poteau. De l’autre côté, Jean-Baptiste Lenaerts était aussi tout près de servir l’assist à Nicolas Delande, mais le gardien s’interposa pour empêcher Bierges de se mettre aux commandes. En toute fin de match, Bierges évita la désillusion lorsqu’une erreur défensive allait permettre à l’attaquant de pénétrer dans le grand rectangle. Heureusement qu’il n’eut pas la lucidité d’esprit de servir l’un des deux autres joueurs qui avaient suivi le mouvement sur l’autre flanc, et laissés seul libres de tout marquage, et gâcha l’occasion. Le match se clôtura donc sur ce partage, 1-1, un partage qui est don le premier pour l’équipe de Bierges cette saison, et qui sur l’ensemble du match, n’est pas non plus illogique, tant l’équipe visiteuse, malgré sa domination, n’aura pas su concrétiser ses occasions, et une équipe locale, en infériorité numérique qui aura tenté de préserver ce partage.

Après deux non matchs, Bierges se rassure donc sur sa capacité à construire le jeu et à le prendre en compte. Le seul point négatif de cette rencontre est de ne pas avoir pu profiter d’une supériorité numérique pour remporter un match qui était à sa portée. Il reste quatre rencontres à Bierges pour tenter de récolter encore des points et consolider sa position dans le haut du classement général, à commencer par le plus dur de tous, avec la réception du leader de la série, Ottenburg.
 
Place Club Points Joués Gagnés Perdus Nuls Buts
pour
Buts
Contre
1 Ottenburg  55 20 18 1 1 71 26
2 Jodoigne A  51 21 16 2 3 88 25
3 Jauche  37 20 11 5 4 78 40
4 Mt-St-Guib.  35 20 10 5 5 72 45
5 Perwez  34 20 9 4 7 41 33
6 Jandrain  34 21 10 7 4 57 36
7 Bierges  31 21 10 10 1 47 57
8 Sart Risbart  27 20 7 7 6 53 50
9 Melin  25 21 8 12 1 48 68
10 Archennes 21 21 6 12 3 54 64
11 Grez Doiceau  19 21 5 12 4 52 71
12 Jodoigne B  18 21 6 15 0 44 80
13 Huppaye  16 20 4 12 4 34 71
14 Mt-St-André  11 20 3 15 2 32 77
15 Wommersom  4 9 1 7 1 23 61
Comments