Résumés‎ > ‎

27/03/11 : Archennes - CS Biergeois 5-1

publié le 28 mars 2011 à 02:54 par Laurent Delande

Ou ‘Encore une entame de match catastrophique…’

A nouveau, l’équipe n’aura trop peu montré ce que l’on peut résolument attendre d’elle, beaucoup d’approximations dans les passes, dans le positionnement, dans la circulation effective de la balle… bref, beaucoup de manque d’intelligence de jeu dans ce match-ci.

Dès l’entame de match, on a pu sentir que cela n’allait pas bien tourner pour l’équipe de Bierges. La supériorité, aussi bien technique dans la circulation du ballon que physique dans la présence athlétique dans les duels, était clairement en faveur des joueurs d’Archennes. Et cela se sera directement converti en occasions. Sur la première accélérations des joueurs locaux, un mauvais positionnement de la défense permet a l’attaquant de se retrouver seul devant le gardien Sylvain Docquier, 1-0 après déjà seulement trois minutes de jeu. Le jeu d’Archennes était relativement limpide, fait de passes courtes et simples, le plus souvent en un temps, ce qui leur permet d’écarter le plus possible le positionnement des joueurs de Bierges, et ainsi se procurer des occasions. C’est ainsi que tombera le second but, six minutes après le premier. Déporté sur le flanc, l’attaquant, malgré le pressing de Frédéric Vervotte et de Thibault de Schrynmakers, parvenait à centrer. Le ballon flottant prenait une trajectoire qui allait surprendre Sylvain, qui ne pu qu’effleurer le ballon, et ensuite aller le rechercher au fond de ses filets, 2-0. Bierges décida alors de commencer à se rebeller, mais restait encore et toujours brouillon dans sa construction du jeu. Julien Klepper, en milieu offensif, tentait pourtant de proposer des solutions, mais la finalité des passes restait un souci. Et de timides occasions purent se créer pour Bierges, mais sans inquiéter réellement le gardien d’Archennes. Le jeu restait confiné dans le milieu de terrain, avec un net avantage pour les joueurs locaux. Et si la défense dirigée par Maxime Fontigny s’employait à jouer le hors-jeu, ils se faisaient néanmoins surprendre par certains débordements, dont l’un d’entre eux permit à l’attaquant d’ajuster Sylvain et d’alourdir encore plus la marque. Sylvain intervint encore à propos face à d’autres débordements et évita ainsi un score d’une plus lourde ampleur à la pause. Sur une action confuse dans le grand rectangle de Bierges, Archennes réclama une main de Philippe van Baelen et donc le penalty, mais l’arbitre, mal positionné, ne put voir la faute et laissa le jeu se dérouler. De l’autre coté, Grégory Mayné était retenu par le maillot dans le rectangle, mais, à nouveau la vue masquée, l’arbitre n’accorda pas de pénalty.

Dès le début de seconde période, Archennes semblait se reposer un peu sur ses lauriers, pensant sans doute avoir fait le plus dur. Ce qui permit à Bierges de tenter d’intensifier son pressing. Et cela allait s’avérer payant. Nicolas Delande dribbla trois défenseurs pour réduire le score, et inscrire son 24ème goal de la saison. Mais ce but allait plus réveiller Archennes que relancer Bierges. Les occasions franches de Bierges allaient en effet maintenant pouvoir se compter sur les doigts d’une main. De l’autre coté, Archennes pressait plus haut et faisait circuler le ballon pour se ménager des occasions. Mais, même si ces occasions n’inquiétaient pas véritablement Sylvain, il fallut une percée solitaire pour voir Archennes recreuser l’écart. Sur une action dans le milieu de terrain, Alain de Becker, coincé entre deux joueurs, allait perdre le ballon sur une action litigeuse non sanctionnée. L’attaquant déboula, déborda la défense et, malgré le retour de Samuel van Baelen, plaça le ballon au fond des filets: 4-1. Le cinquième but vint des pieds du même attaquant, sur une action complètement similaire: 5-1. Archennes continuait néanmoins son pressing, mais ne parvint plus a inscrire de buts. Bierges allait hériter de trois coup-francs, mais qui n’allaient pas être mis a profit par les attaquants. Sur le premier d’entre eux, Nicolas était légèrement trop court pour reprendre convenablement ce ballon de la tête. Sur les suivants, Benjamin Vanagt et Ludovic Poncin ne purent mettre le pied pour pousser le ballon au fond des filets. Le match se clôtura sur le score de 5-1.

Le score du match reflète bien la différence de qualité dans le jeu proposé entre les deux équipes. D’un coté une équipe faite de joueurs qui vont au charbon physiquement, mais qui sont parfaitement capable de développer le jeu au sol. De l’autre, un équipe en peine dans la construction du jeu. Et malgré de nombreux absents, on peut attendre mieux que la qualité proposée lors de ce match de l’ensemble des joueurs présents.

Place Club Points Joués Gagnés Perdus Nuls Buts
pour
Buts
Contre
1 Jodoigne 54 22 18 4 0 93 19
2 Mt-St-André 46 23 14 5 4 62 41
3 Ottenburg 45 21 14 4 3 75 40
4 Chaum-Gist. 44 22 14 6 2 69 43
5 Archennes 43 21 13 4 4 65 27
6 Jauche 43 23 13 6 4 76 36
7 Sart Risbart 35 23 11 10 2 64 74
8 Melin 30 23 10 13 0 65 67
9 Jandrain 30 23 9 11 3 45 58
10 Perwez 28 20 9 10 1 48 48
11 Ohain 28 22 8 10 4 48 53
12 Huldenberg 23 22 6 11 5 29 44
13 Huppaye 23 23 7 14 2 62 88
14 Grez Doiceau 16 18 5 12 1 43 67
15 Bierges 12 23 3 17 3 54 96
16 Incourt 6 21 2 19 0 18 115




Comments