Résumés‎ > ‎

27/10/13 : Jandrain - CS Biergeois 6-1

publié le 27 oct. 2013 à 13:36 par Laurent Delande

Ou ‘Une très mauvaise prestation…'

Effectif : Poncin Ludovic, Battair Eric, de Becker Alain, Klepper Julien, van Brusselen Bradley, Coulon Dimitri, Knaepen Manuel, Poncelet Laurent, Nafpliotis Anastase, Lenaerts Jean-Baptiste, Grasset Julien, Jamar Grégori, Delande Laurent, Eggerickx Vincent.

La remarque de fin du résumé précédent s’est donc révélée entièrement justifiée, et Bierges n’aura pas fait mentir cette constatation, tant le match se sera révélé médiocre dans le chef des visiteurs.

Le match démarre pourtant relativement correctement pour Bierges. Les joueurs tentent de garder le ballon et de le faire circuler. Ils se procureront la première véritable occasion de la partie. Sur une montée de Dimitri Coulon sur son flanc, il allait s’infiltrer dans le grand rectangle de Jandrain et servir convenablement Julien Grasset dont la frappe allait heurter la transversale. À partir de ce moment, le jeu de Bierges allait complètement se détériorer. L’implication dans les duels, dans la construction du jeu, ou tout simplement dans le niveau d’envie, commençait à frôler le zéro absolu. À la quinzième minute, la défense de Bierges, mal positionnée, allait se trouver piégée sur une longue balle en avant, et l’attaquant adverse allait se retrouver seul devant le gardien Eric Battair, placé au but suite au retard du gardien habituel Ludovic Poncin. Eric ne put rien faire pour éviter l’ouverture du score. Leçon retenue ? Du tout… durant les 15 minutes suivantes, ce ne seront pas moins de trois buts encaissés de manière totalement identique qui viendront s’ajouter au compteur. Bierges était complètement à la ramasse… rien ne fonctionnait, et les joueurs visiteurs se faisaient à chaque fois pris en défaut par le vent qui balayait le terrain. Chaque balle en profondeur était systématiquement perdue, mais le plus gros problème était que Bierges ne proposait rien d’autre dans son jeu et se cantonnait dans cette optique de jeu, sans penser à poser le ballon au sol et faisait circuler le ballon comme ils l’avaient fait la semaine précédente. En fin de première période, une séquence de jeu allait se baser sur cette circulation, pour finalement aboutir à un centre d’Alain de Becker, qui fut repris par Julien dont la tête allait tromper le gardien. Bierges pensait être bien remis en route avec cette réduction du score juste avant de rejoindre les vestiaires, 4-1 à la pause.

Mais, malgré ce que l’on aurait pu attendre, jamais Bierges ne sera en mesure de profiter des conditions climatiques comme l’ont fait les joueurs de Jandrain. La seconde période allait être identique dans la mentalité de la part des joueurs de Bierges. Les Joueurs de Jandrain ne se montraient pas supérieurs à leur adversaire, mais ils profitaient pleinement de ces longues balles en avant, et ne tentaient pas vraiment de construire une action réelle. Le cinquième but tombera suite à un ballon récupéré dans l’axe et dont le tir était presque dévié par Ludovic, mais il arriva finalement au fond des filets. Le dernier but but de la partie allait aussi venir d’un coup du sort. Un tir lointain, mal dévié par Laurent Delande, allait retomber dans les pieds du joueur de Jandrain, qui n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond. De leur côté, Bierges ne parvenait pas à inquiéter le gardien adverse. Seuls deux tirs lointains, le premier de Laurent Poncelet, le second par Laurent Delande, mais sans pour autant apporter quoi que ce soit. Le jeu proposé n’aura pas varié d’un iota lors de cette partie, depuis le but d’ouverture de Jandrain… trop à l’emporte-pièce, trop précipité, totalement irréfléchi. Si Bierges avait reproduit la même prestation que lors de la seconde période du match précédent, nul doute qu’à la mi-temps, le match aurait pu déjà être terminé en faveur des joueurs visiteurs.

Comme on dit, un match n’est pas l’autre, et il en faut pas se mettre en tête que la série de victoire en cours coule de source. Arrêtons de penser que la bonne saison actuelle est maintenant acquise. Il faut absolument tenter de remettre l’équipe sur les bons rails. Un accident, une défaite, ça peut arriver… mais il faut se baser la dessus pour repartir et déjà récupérer les points perdus en venant à bout de Jauche lors du match suivant. Mais surtout…MONTRER DE L’ENVIE, DE L’IMPLICATION, individuelle mais aussi collective….




Comments