Résumés‎ > ‎

30/09/11 : Jandrain - CS Biergeois 5-4

publié le 1 oct. 2012 à 10:57 par Laurent Delande

Ou ‘La meilleure équipe ne parvient pas à gagner le match…'

Effectif : de Becker Alain, Poncin Ludovic, Delande Nicolas, van Loo Jeremy, Poncelet Laurent, Apers Julien, Fontigny Maxime, van Baelen Samuel, de Schrynmakers Thibault, Delande Laurent, Van Baelen Philippe, Minnon Jean-François. 

Bierges se déplace à Jandrain, à l’extrémité Est du Brabant Wallon, pour un match qu’il n’est jamais facile de jouer, et en affichant un total de 0 points sur 9 avant d’aborder cette rencontre.

Le match démarra de la meilleure manière possible pour les joueurs du CS Bierges, ils prenaient l’ascendant directement sur leurs adversaires du jour. Même si la défense avait fort à faire face à la vivacité des attaquants de Jandrain, le gardien Jean-Francois Minnon n’était pas mis en difficulté en ce début de match. Et c’est encore une fois Bierges qui va ouvrir le score. Sur une récupération de Julien Apers sur son flanc droit, le ballon arriva à Ludovic Poncin qui réussit à déborder son défenseur et à centrer. Nicolas Delande, isolé au deuxième poteau, était à la réception du centre et, de la tête, envoya le ballon au fond des filets, 0-1. Suite à ce but, Jandrain allait tenter de réagir, mais les attaquants n’avaient d’autres possibilités que de tenter des tirs lointains, qui n’étaient pas cadrés. Bierges quant à lui essayait plus de contrôler le match que de réellement l’emballer. Après 20 minutes de jeu, une légère faute fut commise par Philippe van Baelen juste à l’entrée de son rectangle. Le coup-franc, parfaitement donné, partait droit dans la lucarne, et ne laissait aucune chance à Jean-Francois, 1-1. Légèrement sonné suite à cette égalisation, Bierges allait être confronté à plusieurs offensives, sans parvenir à reprendre le contrôle du match. Sur une de ces offensives, l’attaquant déborda sur le flanc gauche de la défense. Laurent Poncelet, qui avait suivi le mouvement, accrocha le joueur adverse dans son tacle, à l’extérieur du rectangle, le long de la ligne de but. Sur le coup-franc, un joueur adverse laissé seul repris le ballon de volée et donna l’avantage aux joueurs locaux, 2-1, à 15 minutes de la pause. Sonnés, mais pas groogy, Bierges allait repartir à l’offensive du but adverse, et allait montrer qu’une fois encore elle était la meilleure équipe sur le terrain. Jandrain ne parvenait plus à se montrer dangereux face au but de Bierges. Sur une récupération de Laurent Delande dans l’axe, le ballon arriva à Alain de Becker. Ce dernier lança Nicolas sur le flanc droit, qui centra directement. Le ballon traversa le rectangle sans qu’un joueur de Jandrain ne réagisse et arriva à Thibault de Schrynmakers, isolé dans le petit rectangle, qui n’eut plus qu’à pousser le ballon du genou dans le but, 2-2, juste avant la pause.

Pour cette seconde période, Bierges avait bien l’intention d’encore imprimer le tempo du match en contrôlant les échanges. Mais cela allait s’avérer bien plus difficile qu’initialement envisagé, par la faute d’un arbitrage qui allait s’avérer un tantinet farfelu par moments, mais surtout par un manque de jugeote manifeste des joueurs de Bierges. Le début de cette seconde période n’apportait pas grand-chose, les deux équipes ne se montraient pas dangereuses. L’imprécision des passes de la part des joueurs de Jandrain facilitaient le travail des défenseurs de Bierges, qui pouvait jouer haut sans trop craindre d’être pris en profondeur comme cela avait pu être le cas en première période. De l’autre coté Bierges n’était pas non plus dangereux. Le match allait alors s’emballer, après 20 minutes dans cette seconde période, lorsque l’arbitre allait accorder un but litigieux. Suite à un débordement, le centre parvint à l’attaquant adverse, qui remit en un temps dans l’axe du but. L’autre attaquant avait suivi et prolongea le ballon dans le but. Même si un joueur couvrait la phase, le gardien était sorti de son goal et se trouvait, à ce moment-là, derrière le ballon lorsque la passe arriva à l’attaquant adverse, donc en position de hors-jeu. C’est ce qu’avait d’abord sifflé l’arbitre, qui revint étonnamment sur sa décision et accorda le but, jugeant la position d’un joueur de Bierges, qui ne faisait plus partie du jeu à ce moment-là, comme étant une seconde couverture au hors-jeu, 3-2. La frustration et l’énervement allait gagner certains joueurs de Bierges suite à cette phase, et notamment Philippe qui allait se voir exclure suite à sa réaction, Thibault recevant lui une carte jaune. Bierges allait donc devoir terminer le match à 10 pour tenter de revenir au score (du moins le pensait-on à ce moment-là !). Et, malgré l’infériorité numérique, Bierges était encore la meilleure équipe sur le terrain, celle qui en voulait le plus. Et cela allait payer. Sur un nouveau mouvement construit, le centre de Thibault allait être repoussé par la défense, mais Ludovic était à l’affut et allait ponctuer sa très bonne prestation par une reprise de volée qui allait finir au fond des filets, 3-3, avec 20 minutes encore à jouer. Bierges renforçait sa défense, espérant tenir ce résultat jusqu’à la fin du match. Mais cinq minutes plus tard, une offensive de Jandrain, mal contenue par la défense, allait permettre au joueur adverse de s’infiltrer dans le rectangle. Jeremy van Loo avait suivi, mais l’attaquant jouait parfaitement le coup en se laissant tomber dans le rectangle suite au (très) léger accrochage, le pénalty fut logiquement accordé par l’arbitre. Celui-ci fut converti, 4-3. Tout était à refaire, surtout que Jeremy allait être exclu pour avoir protesté trop vivement auprès de l’arbitre, pour une carte rouge directe, l’arbitre ne faisant pas preuve de psychologie sur ce coup-là. C’est donc à neuf que Bierges allait (encore) devoir tenter de renverser la vapeur, et tenter de canaliser l’énervement chez la majorité des joueurs présents. Et, encore une fois, à 9, Bierges allait revenir au score. Sur une offensive de Jandrain, Maxime Fontigny était à deux doigts de dévier le ballon dans son but, mais Jean-Francois avait un tout beau reflexe pour éviter le coup de massue. Sur la relance, le ballon allait surmonter la défense de Jandrain pour arriver à Nicolas, qui allait battre le gardien et rétablir l’égalité, 4-4, alors qu’on était tout proche de la fin du match. Cette fois-ci Bierges pensait vraiment avoir fait le plus dur. Mais c’était, à nouveau, sans compter sur l’arbitre, qui laissa le jeu se prolonger. Julien se blessa et fut remplacé par Samuel van Baelen pour la fin de match dans l’axe de la défense. Et, à nouveau, sur une légère faute de Ludovic à l’entrée du rectangle, Jandrain allait sceller le score à 5-4. La dernière occasion était néanmoins encore pour Bierges. Un débordement d’Alain sur le flanc gauche allait être arrêté fautivement par le joueur adverse. Pour ce dernier coup-franc de la partie, tous les joueurs de Bierges se trouvaient dans le grand rectangle adverse. Mais la reprise de la tête de Nicolas n’était pas cadrée. L’arbitre siffla la fin du match, et brandi une rouge directe à Nicolas pour une réaction verbale qu’il n’aurait pas du avoir.

Bierges sort de ce match avec un double sentiment. Tout d’abord, satisfait du jeu proposé, montrant que cette équipe pouvait évoluer à un très bon niveau à certains moments du match, preuve en étant les 4 buts inscrits sur des actions construites. Mais aussi une certaine forme de caractère à double tranchant. Positive d’abord car elle a permis de montrer une force de caractère pour à chaque fois revenir au score alors que le déroulement des évènements n’étaient pas en leur faveur, mais négative aussi dans la manière de gérer ses émotions et la perte alors de maîtrise de soi qui engendre de la frustration et handicape l’équipe, alors qu’il aurait fallu faire le gros dos et réagir en groupe footballistiquement parlant. Ces trois cartes rouges auront une incidence directe sur le match à venir, les trois joueurs étant directement suspendus le week-end à venir. Trop de cartes auront été prises pour rouspétance. Il faudrait songer à instaurer un système d’ « amendes » pour ces cartes prises, cela pourrait faire réfléchir certains avant de réagir de manière trop précipitées… Il faudra aussi éviter de commettre des petites fautes aux abords de son grand rectangle, 3 buts auront été pris ce dimanche de cette manière. Bierges reste donc avec un total de 0 points engendrés en quatre rencontres, alors que le potentiel est définitivement présent pour pouvoir prétendre à autre chose que ce résultat.


Place Club Points Joués Gagnés Perdus Nuls Buts
pour
Buts
Contre
1 Ottenburg   12 4 4 0 0 27 4
2 Grez Doiceau   12 4 4 0 0 25 6
3 Jodoigne A   9 3 3 0 0 24 0
4 Incourt   9 4 3 1 0 22 12
5 Sart Risbart A   9 4 3 1 0 15 7
6 Archennes   6 3 2 1 0 13 5
7 Jandrain   6 3 2 1 0 10 11
8 Jauche   4 3 1 1 1 6 4
9 Melin   4 4 1 2 1 4 5
10 Mt-St-André   3 3 1 2 0 6 15
11 Perwez   3 4 1 3 0 11 22
12 Ohain   3 4 1 3 0 6 23
13 Huppaye   0 3 0 3 0 6 10
14 Bierges   0 4 0 4 0 8 21
15 Jodoigne B   0 4 0 4 0 3 41


Comments